La Lettre du Financier Territorial vous propose chaque mois toute l’actualité économique, financière, juridique et stratégique pour gérer les enjeux financiers de votre collectivité territoriale.


• Depuis près de 30 ans, La Lettre du Financier Territorial est la référence de l’information financière des décideurs locaux. Rédigée par les meilleurs experts, praticiens et universitaires, elle est reconnue tant par la qualité de ses analyses que par son indépendance.

Elle est dorénavant organisée en 5 rubriques :

Economie et marchés financiers
Budget, comptabilité et contrôles financiers
Droit et Jurisprudence
Stratégie et prospective territoriales
Veille documentaire

• La lettre est accompagnée chaque mois d’une ou deux fiches techniques. Vous bénéficiez de l’expertise et de la sécurité juridique nécessaire à vos décisions.
• Votre abonnement comprend un accès réservé au site www.financierterritorial.fr pour accéder chaque mois à la revue et rechercher les informations parues quand vous en avez besoin.

 

Charte déontologique

La Lettre du Financier Territorial est une revue d'information et de formation permanente des responsables financiers des collectivités territoriales et de toutes personnes concernées par les finances locales. Elle répond aux besoins de ses lecteurs dans le cadre de leur vie professionnelle.

Les auteurs et journalistes de la Lettre du Financier Territorial recherchent des informations, les vérifient ainsi que leurs sources, les situent dans un contexte, les hiérarchisent, et éventuellement les commentent sous l’autorité et la responsabilité de l’éditeur qui assure la direction de la rédaction et de la publication, dans le cadre d’une politique éditoriale définie.

Les auteurs et journalistes veillent avec la même exigence au respect des règles déontologiques énoncées dans cette charte qui emporte des engagements réciproques avec l’éditeur.  

L’éditeur et les auteurs et journalistes maintiennent l’indépendance de la rédaction à l’égard de tout groupe de pression, quelle qu’en soit la nature (annonceurs, publicitaires, pouvoirs publics...). L’éditeur veille à la préservation du secret des sources de ses journalistes et auteurs.

L’éditeur évite toute équivoque entre les articles rédactionnels et la publicité. Il refuse de publier un article en raison de pressions financières. Il n’accepte aucune publicité imitant le contenu rédactionnel et la présentation de la publication sans que ce texte soit spécifiquement identifié comme tel. Il est par ailleurs rappelé qu’un travail de publicité rédactionnelle doit faire l’objet d’un accord particulier entre l’éditeur et le journaliste professionnel ou l’auteur. Les auteurs et journalistes gardent recul et distance avec toutes les sources d’information et les services de communication, publics ou privés. Ils se méfient de toute démarche susceptible d’instaurer entre eux-mêmes et leur sources un rapport de dépendance, de connivence, de séduction ou de gratitude. A ce titre, un journaliste professionnel ou un auteur ne peut accepter pour la rédaction de ses articles d’autres salaires, droits ou avantages que ceux que lui assure l’entreprise de presse à laquelle il collabore. Les journalistes et auteurs s’interdisent tout plagiat. Ils citent les confrères dont ils reprennent les informations. Ils rectifient dans les meilleurs délais et de la façon la plus visible les erreurs qu’ils ont pu commettre. Ils peuvent refuser de signer un article modifié à leur insu, ou contre leur gré, si cette modification en change le sens.